PANDEMIA aux Editions POCKET

Conseillé par l'Institut Pasteur, Franck thilliez nous livre un magnifique thriller sur fond de Pandémie

Pandemia, roman de Franck Thilliez, trônait dans ma bibliothèque depuis plusieurs mois. Mais, jusqu’à ces dernières semaines, le thème d’une pandémie ne m’avait guère séduite.

Je ne suis pas fan de science-fiction. Eh oui, j’ai bien dit Science-Fiction. Seulement depuis, le COVID 19 a pointé son nez et le réel a pris le pas sur la fiction.

PANDEMIA : Un roman noir sur fond de pandémie

Publié en 2015, ce thriller policier, sur fond d’une pandémie de grippe type H1N1, nous décrit avec un réalisme stupéfiant toutes les phases du Covid 19 : Incubation lente, taux de propagation important, saturation des services hospitaliers, fermeture des crèches et des écoles, confinement.

Si lors de l’écriture du roman, en 2014, Franck Thilliez a pu traduire avec un tel réalisme toute la complexité, les risques, les manques, les difficultés pour faire face à une telle épidémie, c’est grâce au concours de l’Institut Pasteur de Lille.

PANDEMIA : Les interrogations

Et c’est pourquoi, la lecture de ce roman nous trouble profondément. Puisque les experts connaissaient toutes ces phases, pourquoi n’avons nous pas été mieux préparés ? Pourquoi, cette parole d’experts n’a t- elle pas été entendue plus tôt ? A défaut d’avoir pris en compte un rapport officiel, Pandémia vendu à des centaines de milliers d’exemplaires aurait pu être un signal d’alarme. N’y a t-il pas un ministre, un secrétaire d’état qui ne l’ait lu ? A la sortie du livre en 2015, le Figaro du 15 juin écrivait « Un roman peut être bien plus efficace qu’une campagne de sensibilisation ». Pas suffisamment semble t-il.

Notre impréparation est bien de notre fait et si ce virus est inédit, les moyens à mettre en oeuvre pour le combattre étaient connus (tests, masques, matériels hospitaliers, appareils respiratoire…) dans l’attente d’un traitement et d’un vaccin. Car chaque virus est unique et si son traitement ne peut lui, être anticipé avant que la souche ne soit isolée, nous pouvons prendre toute les mesures pour limiter la mortalité et protéger les personnes fragiles et vulnérables.

Seul point qui différencie le roman de notre réalité, c’est l’origine du virus. Dans ce roman, la pandémie est le fait d’un virus conçu par un homme pour éradiquer la société et créer une nouvelle race d’hommes. (Mais, si nous écoutons les thèses complotistes, nous ne serions peut être pas si loin… ) Au delà de ce lien avec l’actualité, Franck Thilliez réussit là, un magnifique thriller dans lequel le suspense le dispute à la peur et l’angoisse et nous tient en haleine tout au long de ces 650 pages. C’est à la fois violent, percutant, dérangeant et étonnamment instructif.

PANDEMIA : L’Avis d’Annie *****

Je recommande cette lecture qui, avec 5 ans d’avance, nous offre une vision planétaire d’une pandémie, le désarroi des experts et gouvernants pour y faire face, les peurs ressenties par les citoyens et la difficulté à communiquer dans ce contexte. Un mode d’emploi pour le Covid 19, peut être ?

Crédit photo : rtl.fr

2 Comments

  • Barraille dominique dit :

    Réalité ou science fiction ??
    Roman ou réalité ?
    Pourquoi devant un tel scénario les autorités n ont pas été interpelées ??
    Comment vivre de tels événements sans se poser de questions ??
    L espoir de vite trouver un traitement, un vaccin afin de mettre fin à ce fléau !
    Gardons espoir et confiance
    Reapprenons à vivre différemment
    Que cette pandémie fasse non seulement réfléchir mais aussi agir avec plus de discernement

  • Sillinger dit :

    La politique passée tournée vers l électorat pour gagner quelques % n était pas concernée par les conséquences de ce manque d anticipation
    En résumé : nos politiques croisaient les doigts en espérant passer la patate chaude à son successeur

    Bravo c est le cas …
    en effet 5 ans après ce livre … la fiction est devenue réalité !

    Et le récent discours de notre actuel président est plein de prise de conscience et de promesses

    Je veux croire aux changements mondiaux résultant de cette crise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *