LE STREET ART A TAHITI

L’art Urbain est omniprésent en Polynésie et plus spécifiquement à Papeete sur l’île de Tahiti.

Le Street Art : Il ne s’agit plus d’un art sauvage, mais au contraire d’un art librement consenti par les autorités de l’Archipel. Le Street Art Tahitien a son festival annuel avec ses rencontres internationales, le « Festival Street Art ONO’U.

L’architecture à Tahiti, mais peut on parler d’architecture pour qualifier ces bâtiments du centre ville aussi laids que vétustes, est un support tout dévoué à cet art des rues, légitimant cet assaut de couleurs propres à redonner de la vie à cet ensemble.

Lorsque pour la première fois, on admire ses œuvres, sans doute leur trouve t-on une dimension naïve, qui d’ailleurs nous séduit, amplifiée par le jeu des couleurs. Mais si les formes sont naïves, le message l’est parfois moins.

« LA TAHITIENNE ROUGE »

« La Tahitienne Rouge » de Seth et HTJ Design, témoigne d’ un rappel aux essais nucléaires par un champignon atomique représenté près des genoux de la vahine. De même, tout en haut de la fresque, un œil dans un triangle n’est il pas le témoignage de la présence de la Franc-Maçonnerie ?

BUENOS VIAJES, un blog très complet présente les dernières œuvres et leur symbolique. En cliquant sur le lien suivant vous trouverez une mine d’informations sur cet art en Polynésie:

LES MUSEES A TAHITI

Les musées à Tahiti sont rares et ceux qui ouvrent ferment parfois très vite faute de subvention. Ainsi, le musée consacré à Gauguin est en rénovation depuis plusieurs années, sans date de réouverture annoncée. Certains y voient une volonté de condamner le peintre pédophile et le mal qu’il a pu faire sur les îles.
Il reste sur Tahiti un musée des arts anciens « le Musée de Tahiti et des Iles » (Te Fare Manaha). Pour ceux d’entre vous qui viendront découvrir nos îles, je leur conseille de s’y rendre pour mieux comprendre le peuple polynésien et ses racines. Ceux qui aiment le Musée du Quai Branly, aimeront ce musée.

Aussi, l’art pictural se résumerait-il en terme d’exposition à cet art des rues, véritable galerie à ciel ouvert ? A défaut de musée, il reste quelques galeries exposant des peintres locaux que je vous invite aussi à découvrir. Mais, je vous en parlerai plus largement bientôt.

3 Comments

  • BARRAILLE DOMINIQUE dit :

    le street Art a débuté à Tahiti par le 1er festival, en 2014.
    J’y étais et nous n’imaginions pas à l’époque que cet art se développerait et embellirait la ville de Papeete.
    Il est plaisant de découvrir au fil des promenades ou des rendez vous ces oeuvres qui illuminent et décorent harmonieusement de vieux bâtiments !
    Chaque oeuvre nous révèle une pensée et parfois nous fait réfléchir.

  • olivier briac dit :

    j’aime vraiment ton avis sur les sujets que tu as choisi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *