MUSEE PICASSO

Le musée Picasso de Paris, est installé dans un ancien et très bel hôtel particulier, l’hôtel Salé, situé au Marais dans le 4ème arrondissement. L’édifice est majestueux, puissant, possède une âme et il en fallait autant pour accueillir le plus grand artiste du XXème siècle.

La Mairie de Paris a fait l’acquisition de ce bâtiment en 1964 pour en faire un musée. En 1974, un an après la mort de Picasso et en accord avec ses héritiers, le secrétaire d’Etat à la Culture décide d’en faire le Musée Picasso.

Le Musée Picasso, par dations successives, se trouve doté de 5 000 oeuvres originales ainsi que de 20 000 pièces (lettres, notes, carnets et croquis). Le musée Picasso de Paris possède la collection la plus complète de l’artiste de tous les musées Picasso (Malaga, Barcelone ou Antibes) et en font un haut lieu de visite pour les amoureux de l’art.

Picasso peut se définir en plusieurs dates : sa naissance en 1881, sa première exposition en 1900, sa période bleue qui débute en 1901 (Autoportrait, la Célestine), sa période rose en 1905 (les Deux Frères), son entrée dans le cubisme en 1908 (Les Demoiselles d’Avignon, Homme à la guitare…), ses premiers collages en 1912, le surréalisme en 1925,  les différentes rencontres qui ponctuent son parcours – Jacob, Salon, Appollinaire, Cocteau, de Diaghileve, Rosenberg, Breton, Brassai, Eluard, ……

Les femmes de sa vie marqueront son oeuvre : Fernande Olivier, Gertrude Stein,  Eva Gouel, Olga Khokhlova (1ère épouse), Marie-Thérèse Walter, Dora Maar, Françoise Gilot, Jacqueline Roque (2ème épouse).

En 1937, Le gouvernement républicain espagnol l’invite à peindre un panneau mural pour le pavillon de l’Exposition Internationale des arts et techniques à Paris : ce sera Guernica.

Jusqu’à sa mort en 1973, Picasso ne cessera de surprendre, de provoquer, de choquer. Ses dernières oeuvres très érotiques, seront qualifiées par certains de  pornographiques et ils refuseront de les exposer.

Au cours de la visite la remarque d’un petit garçon m’interpelle : « c’est bizarre, quand il était petit il peignait comme un grand, et quand il était grand il peignait comme un petit »  Etonnant, non !

C’est un voyage dans la peinture du XXème siècle avec toute la palette des émotions que suscite les différentes oeuvres : la joie, le bonheur, la tristesse, la colère, l’étonnement. Lorsque nous quittons le musée, je ressens un sentiment d’inachevé tant l’oeuvre est vaste et le vif désir d’une très prochaine visite.

Quelques remarques pratiques pour la visite du Musée Picasso :

Malgré les billets coupe-file, la sécurité vous demande de respecter la queue qui atteint plusieurs dizaines de mètres. Aussi, n’hésitez pas à venir en avance sur l’horaire d’ouverture si vous êtes de nature impatiente.

L’exposition ne répond pas à un ordre chronologique (ce que nous regrettons) mais à plusieurs thématiques dont certaines sont parfois obscures (peut-être est ce la volonté du conservateur pour nous inciter à plus de réflexion !). Aussi, je vous conseille d’aller directement au 3ème étage, ce qui nuira en rien à votre découverte. Vous pourrez ainsi, si vous venez dès l’ouverture du musée, admirer en toute quiétude les oeuvres, hors de la pression de la foule des visiteurs. En effet, ces derniers se concentrent tous sur le rez de chaussée. Vous poursuivez votre visite avec le deuxième étage, puis le 1er et enfin le rez de chaussée dans le sens inverse du flux. Le succès est garanti.

Toutes les oeuvres à quelques exceptions sont protégées par des verres. Mais compte tenu du parfait aménagement des salles, du sans faute quant au travail sur la lumière, cela ne gène en rien la vision des tableaux et de plus vous êtes autorisé à les photographier.

N’hésitez pas à souscrire à un pass annuel de visite du Musée Picasso, le lieu est magique et sert merveilleusement bien d’écrin à l’oeuvre de l’artiste. Une seule visite ne suffit pas pour prendre la mesure de l’importance de l’oeuvre. C’est un siècle de peinture que nous avons devant nous.

Et quel bonheur que ce parcours, rien de tel que l’art pour réjouir l’âme.

Site officiel : www.museepicassoparis.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *