LE DERNIER COUP DE MARTEAU

Le dernier coup de marteau, sans doute le film intimiste le plus touchant, le plus émouvant de ces derniers mois. Alix Delaporte nous a habitué à ces petits diamants que le bouche à oreille transforme en succès à l’abri des médias à défaut d’être portés par eux.

Le Résumé – Le dernier coup de marteau :

Victor (13 ans) et Nina sa mère, vivent dans une caravane près du bord de mer, dans la région de Montpellier. Ils sont là, quelques démunis à avoir reconstitué une micro société non dépourvue de règles dont la première, l’essentielle est de donner à leurs enfants éducation et instruction. La solidarité est présente  sans geste ostentatoire mais une présence silencieuse, la main sur une épaule lorsque le besoin se fait sentir.

Cette parcelle de terre est balayée par les vents et renforce ce sentiments de provisoire, qui se dégage de cet univers fragile dont Nina est l’emblème. Nina porte une perruque, son large sourire ne masque ni les cernes ni les grands yeux déjà tournés vers un autre ailleurs et pourtant Nina reste debout pour assurer l’avenir de Victor. Victor l’adolescent rebelle quand Nina veut programmer son avenir mais dont le coeur se serre quand Nina chancelle.

Victor est né de la brève liaison de Nina avec un Musicien. Aujourd’hui chef d’orchestre, il vient à Montpellier diriger la 6ème Symphonie de Malher. Nina lui apprend l’existence de Victor.

La sixième symphonie de Malher :

Vont ils réussir à se comprendre, en ont ils envie, en auront ils le temps ? C’est l’oeuvre d’Alix Delaporte  ponctuée par les répétitions de la 6ème Symphonie de Malher. Malher écrit cette symphonie, dite tragique qu’il ponctue en final de trois coups de marteau. Ces trois coups de marteau seront ultérieurement pour lui le symbole des malheurs qui vont le frapper lui et sa femme. Par superstition, il supprimera de sa partition le dernier coup. Ce dernier coup de marteau, depuis rétabli, le troisième scellera t-il l’avenir de Victor ?

L’Avis d’Annie : *****

Le dernier coup de marteau, c’est une interprétation magnifique non seulement des trois principaux rôles mais aussi des personnages secondaires. Romain Paul dans le rôle de Victor restitue avec justesse et mesure, tant l’entêtement de l’adolescent que sa soif d’apprendre, son désir d’aider son petit voisin espagnol dans l’apprentissage du Français. Son inquiétude pour sa mère s’exprime dans sa colère, dans ce regard inquiet, dans sa fuite pour ne plus rien voir, dans son refus de participer à une sélection du meilleur espoir de football et de rejoindre l’école d’un grand club. Romain Paul a reçu le prix du meilleur jeune espoir au festival La Mostra de Venise.

Clotilde Hesme, dans Nina, est toute en nuances et retenue. Pas de pathos, seulement une volonté affirmée d’assurer demain. Elle a reçu le prix d’interprétation féminine du Festival International du Film de Marrakech. Quant à Grégory Gadebois, le chef d’orchestre, que de sentiments exprimés dans ses regards, dans ses refus et puis dans sa main tendue.

Le dernier coup de Marteau, avec un minimum de dialogues, c’est la plus belle histoire d’amour maternel , le plus beau passage de témoin, et le sentiment qu’il y a peut être un demain possible.

Alix Delaporte se sert avec talent de la sensibilité de ces acteurs qu’elle dirige merveilleusement. Comment peut on dire autant de vérités dans ces regards croisés, dans ces silences, dans ces sourires ?

Sorti le : 11 mars 2015 (1 h 23 mn)

Réalisatrice : Alix Delaporte

Acteurs : Romain Paul, Clotilde Hesme, Grégory Gadebois…..

Genre : Drame

Nationalité : Française

1 Comment

  • Annie L dit :

    Que d’humanité, de solidarité naturelle, d’Amours …….sans misérabilisme et pourtant !!!! bouffée d’oxygène que ce film et découverte de merveilleux acteurs. A voir absolument !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *