JEAN PAUL GAULTIER

JEAN PAUL GAULTIER

Jean Paul Gaultier est au Grand Palais jusqu’au 3 août 2015. C’est la première exposition consacrée à un couturier de son vivant. Il aura 63 ans cette année. Et il est bien vivant Jean Paul Gaultier.

Entre 1971 et 2015, il présente deux collections par an.  Il crée aussi des costumes pour le cinéma et pour la scène (concert et théatre). C’est l’ami des artistes, de toutes les générations.

Humanité et acceptation des différences :

J’aime ce couturier dont le sourire et la bonne humeur illuminent régulièrement nos écrans. Nous sommes très loin de l’arrogance d’un Karl Lagerfeld, de la dépendance d’un Yves Saint Laurent, du peu d’humanité d’une Coco Chanel. En effet, ce qui caractérise Jean Paul Gaultier c’est son humanité qui va le rendre sensible aux différences et non seulement les accepter mais aussi les mettre en scène. Avec Jean Paul Gaultier, tout semble possible. Par le choix de ses mannequins et de ses muses, il fait fi des critères de beauté traditionnelle. Il crée un nouvel idéal où la corpulence, la couleur de peau, le genre et l’orientation sexuelle ne sont pas des éléments discriminatoires.

La beauté est multiple et tout au long de son parcours, il nous le prouve. Ainsi, Rosy de Palma, Beth Ditto, Boy Georges ou Conchita  Wurst défileront pour lui.

Homosexualité et tolérance :

Sans doute, l’acceptation de son homosexualité par sa famille dès son adolescence, a forgé cet homme à la tolérance, l’acceptation et le respect de l’autre aussi différent soit-il. Dans cette époque, ou le repliement sur soi et ses valeurs devient monnaie courante avec parfois ses effluves que peuvent être, le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, cette ode à la tolérance que représente l’oeuvre de Jean Paul Gaultier est salutaire et rafraichissante.

L’oeuvre de Jean Paul Gaultier :

Son oeuvre reflète, l’air du temps mais aussi les mouvements sociaux. Il est en prise directe avec la société et ses turbulences. Nous retrouvons plusieurs thèmes majeurs : les Falbalas (film de Jacques Becker de 1944) dans lequel il découvre l’Univers de la Haute Couture et puis l’Odyssée (dont la marinière sera l’emblème de la marque), le punk cancan  point de rencontre entre le monde parisien et londonien, les muses multiples et diverses, le salon avec la mise en valeur du corset et du fameux soutien gorge à seins coniques et puis suivront A Fleur de peau avec des vêtements hypersexués, Métropolis vision futuriste de la mode et la Jungle Urbaine ou l’émergence des influences ethniques.

Jean Paul Gaultier est un créateur avec un rêve d’enfant qu’il n’a jamais oublié

L’Avis d’Annie : *****

L’exposition Jean Paul Gaultier est à l’image du couturier, ludique, légère, interactive, colorée comme ses modèles. Dès les premiers pas, nous sommes accueillis par un « Jean Paul Gaultier » qui nous conte son aventure. Pour cela, le metteur en scène de l’exposition a recours à un procédé bluffant qui vous laisse littéralement sans voix. Je ne vous en dirai pas plus, venez le découvrir.

Ainsi, assistons nous à un défilé en compagnie de Catherine Deneuve, Arielle Dombasle et autres stars….. Si, Si,  je vous l’assure.

Au détour de l’exposition, nous découvrons les costumes de scène de Beth Ditto, Mylène Farmer ou encore Kylie Minogue avec en parallèle quelques images de leur concert.

L’exposition retrace les différents temps forts de l’oeuvre dans un Univers qui leur est propre nous permettant ainsi de mieux les appréhender. C’est aussi une promenade dans le temps, au coeur de la société, à l’écoute de son évolution.

Un excellent moment à partager.

Site : Le Grand Palais

 

FALBALAS
Micheline Presle dans Falbalas

Micheline Presle dans Falbalas

l’ODYSSEE
L'Odyssée

L’Odyssée

PUNK CANCAN
Punk Cancan

Punk Cancan

MUSES
Naomi Campbell

Naomi Campbell

LE SALON
Le Corset

Le Corset

A FLEUR DE PEAU

 

A Fleur de Peau

A Fleur de Peau

 

METROPOLIS
Madonna ?

Madonna ?

JUNGLE URBAINE
Jungle Urbaine

Jungle Urbaine

 

 

GALERIE PHOTOS

 

4 Comments

  • Jean-Noël dit :

    Je crois que tu as bien résumé le personnage en parlant de sourire, de bonne humeur et d’humanité…
    Heureusement qu’il existe encore des artistes, des créateurs de cette trempe qui savent rester simples, abordables, et ont suffisamment d’autodérision pour ne pas se prendre au sérieux. C’est la marque des grands, je crois. Surtout dans un univers par définition superficiel, éphémère, frivole et futile, où l’on brûle et on renie aujourd’hui ce qu’on adoré hier, pour mieux l’exhumer et le sublimer demain.
    Ton article m’a encore plus donné envie d’aller voir cette expo !

  • BOTTIN-LECOQ dit :

    Au delà de la tolérance, Jean-Paul Gaultier, c’est l’universalité de l’Humain, c’est l’acceptation de l’Autre, sa découverte dans ses diverses singularités. Merci pour cette promenade au travers de ta galerie photos qui exprime bien la grande popularité de cet artiste qui a su faire descendre dans la rue, la Haute Couture.

  • Solange dit :

    Un pur moment de bonheur. une expo ludique, vivante dont on ressort avec le sourire. On apprend à connaître l’univers artistique déjanté et si créatif de JPG, une expo surprenante. On y découvre son enfance, les vidéos d’archives et une mise en scène fascinante et surprenante de ses spectaculaires créations qu’on peut presque toucher du doigt les étoffes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *